Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 srigina

Cap...Police et Carabiniers de Monaco

15 Septembre 2006, 23:09pm

Publié par safir

Texte

Abdeslam Benlarbi

Photo 

Droits reservés


 La  Principauté de Monaco dispose  d'une force publique intégrée au département de l'intérieur et de la mairie de Monaco. C'est un pays qui dépend l'agrément de la France mais la sécurité intérieure est assurée par ses propres services. 

             Direction de la Sûreté Publique

La Sûreté publique est composée des services de la police administrative, de la police judiciaire, de la police urbaine et enfin, de la police maritime et aéroportuaire.

            - La Police Municipale: Elle est chargée de la Surveillance des zones de stationnement payant par horodateurs, Surveillance de deux Jardins Publics et l'occupation de la voie publique.

  -la compagnie des Carabiniers du Prince            
Depuis sa création, les Carabiniers du Prince, ce corps a pour  mission d'assurer la Garde du Palais, avec tous les jours à 11h55, le cérémonial de relève, de veiller à la sécurité de son Altesse Sérénissime le Prince Souverain et de la Famille Princière, de Lui fournir les services d'honneur, de veiller à l'exécution des lois et de participer au maintien de l'ordre public.

La Compagnie des Carabiniers du Prince assure en Principauté, les services d'honneur en grande tenue. Sur "réquisition", elle escorte le Corps Judiciaire. Elle participe aux cérémonies officielles, civiles et religieuses, aux Prises d'Armes et défilés.
Elle possède une formation musicale, composée de 26 carabiniers musiciens, sous les ordres d'un Maréchal des logis. Depuis 1978, cette formation a pris l'appellation de "Fanfare de la Compagnie des Carabiniers du Prince".

- Compagnie des Sapeurs-Pompiers

 

Cliquez pour écouter :

 Monaco - Hymne Monégasque (Orchestre et Choeurs)

Relève de la Garde des Carabiniers du Prince

 

 

L'article est inspiré largement du site de la Principauté de Monaco et de la Mairie de Monaco

 

 

 

Commenter cet article