Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Vagues...Beni Isguen "Première partie"

24 Janvier 2013, 23:03pm

Publié par safir

 

T E X T E  E T  P H O T OS

R I M A

a4519009866ae74373f176d3e247b141.jpegaddcaa56dbab3c6033c80a0bae1dd1d9.jpeg746941c9dec8e97a825b20c4e8497481.jpeg9f50ba97ebee724ff0a59376be740278.jpeg4351dbe6b9b39fcda5ded946e4c23a24.jpeg79a01f26af40c91541134d236b710859.jpeg3f09112565d10ffcdd33dcef34fc9d68.jpegbea0e2d18a98149b4c33454c0b9de5bb.jpegb0f6fba71e5f3fe812891fe0640023fa-copie-1.jpeg

Nous sommes le 27 Décembre 2012, il est presque 8h du matin, le jour se lève sur Ghardaïa.

Au loin......Une petite ville ....Beni Isguen se réveille doucement!
La visite de Ghardaïa serait incomplète si vous ne passez pas par Beni Isguen , de son origine "At Isjen" qui veut dire "La sainte".
Il fallait attendre 8h30 du matin pour pouvoir entrer à la ville. Pourquoi me diriez-vous? Et bien, pour la simple raison que la ville possède un règlement intérieur qu'il faut respecter par tous ceux et celles qui veulent la visiter.
A l'entrée de la ville qui est entourée par une muraille et qui possède une grande porte, qui se ferme la nuit ((cette muraille est présente depuis le 19ème siècle)) le règlement intérieur est affichait en plusieurs langues, entre autre:
- Les visites se font entre 8h30 et 12h30 puis entre la prière d'El Assr et celle du maghrib.
-Les visites ne se font jamais lors des fêtes religieuses,les fêtes nationales et les Vendredi.
-Les visites se font uniquement en compagnie d'un guide qu'on trouve juste à l'entrée de la ville.
-Interdiction de fumer
-interdiction de prendre les passants en photos
-interdiction de porter de courts vêtements.

Je vous propose de nombreuses photos, prises un  peu partout dans la ville, sauf que pour certains endroits, la prise de photos était interdite!!

Beni yesguen a été fondée en l'an 1321 à partir d'un petit quartier nommé "Tafilalet" qui surplomb jusqu'à aujourd'hui toute la ville, elle a connu d'autres étendues de constructions , entre autre celle du 16 ème siècle et celle du 19ème siècle.
Toutes les maisons doivent être construites de la même manière,c'est à dire, un étage +1, et ce pour garder la même ancienne architecture sur laquelle a été bâtie la ville.

Tout au sommet de la ville, la tour "Boulila" ou la tour du "Cheikh Belhadj" a été construite au 16ème siècle, elle occupe un endroit stratégique où on peu voir tout ce qui peut se passer autour de la ville.

Je vous propose en seconde partie, l'exemple typique d'une ancienne maison à Beni Isguen.


 

    Commentaires :  
Agnès de Menton (France) le 27.1.2013

 

        • La première partie de ce voyage au Mzab est passionnante tant sur le plan des photos qui sont d'une beauté exceptionnelle que sur le texte qui les accompagne! L'histoire de Beni Yesguen ,protégée par sa muraille et sa porte que l'on ferme la nuit, ses heures de visites autorisées, nous plonge à la fois dans une ambiance moyennageuse(pas au sens péjoratif que cela peu avoir parfois) et dans un respect de la pureté des traditions.

          Merci à Rima de nous emmener à travers notre beau pays , j'attends la suite avec impatience

          Amicalement

  Réponse du webmaster

De ma part je remercie Rima de ce reportage. Dans les premières années da la création des blogs, ce reportage recevait des dizaines de commentaires mais avec le temps le faceebook a remplacé les sites et blogs et ce genre de reportages ne reçoit qu'un ou deux commentaires pas plus.

Réponse de Rima de Constantine (Algérie) le 27.1.2013

  • Merci Agnes, Merci Safir.

    A vrai dire, même par manque de temps , Srigina reste l'un des écrins qui me tiennent à coeur, peut être car j'ai toujours eu une grande affection pour Safir qui représente en quelques sortes pour moi un vrai père virtuel.

    Cela fait des années que celà dure et ça le restera inchallah.

    Lors de mon voyage, je n'avais qu'une hate, c'est celle de partager quelques photos avec vous tous et Srigina est l'endroit idéal. 

    D'ailleurs, Safir, tu auras la suite de l'article demain soir inchallah.

    Belle soirée.

  •   Réponse du webmaster
  • Par ton voyage et surtout par ton reportage, tu es rentrée au plein cœur de notre pays (Histoire et géographie). En effet, après la chute de Tihert, les Rustumides se sont dirigés vers Ghardaïa et toute la vallée de Mozab, Ourdjlane (Ouargla) et Sdrata du Sahara et non celle du nord. Devant l'avancée des fatimides qui ont détruit la Première République de l'Islam celle des Rustumides, toute l'organisation politique, sociale et administrative conçue par les ibadites avait un seul but la survie. Donc, ce qu'on voit à Beni-Isguen est l'illustration de cette organisation. J'ai donné les années passées au département de Sociologie à l'Université de Constantine une conférence lors d'un séminaire arabe sur les villes algériennes  avec un un aperçu sur le fondement des villes de la vallée de Mozab. Cette organisation reçoit tous les éloges dans les universités anglaises et partout dans le monde. On attend la deuxième partie. Merci Rima

..........................................................................

 

Nancy bussutil (France) le 27.1.2013

 

        • Très bon reportage, très belles photos. l'Algérie a des richesses que l'on ne peut imaginer. j'ai beaucoup aimé, c'est vraiment magnifique. j'aime beaucoup la couleur jaune, ocre des murs. amicalement

  Réponse du webmaster

  Je partage entièrement cette appréciation et je regrette que le Feu Roi Boudouin, Roi des Belges n'est plus pour commenter ces belles images. Il venait annuellement visiter ces lieux. Oui, les autres apprécient mieux cette Algérie plus que ses habitants.

..........................................................................

 

 

 

De Rima :

Vagues... Les Ponts de Constantine fêtent les 100 ans

Pour voir
 "les  autres reportages",
cliquez sur :

  Vagues

Reproduction et utilisation interdites sauf autorisation écrite préalable.

Commenter cet article

Rym 27/01/2013 19:00


Merci Agnes, Merci Safir.


A vrai dire, même par manque de temps , Srigina reste l'un des écrins qui me tiennent à coeur, peut être car j'ai toujours eu une grande affection pour Safir qui représente en quelques sortes
pour moi un vrai père virtuel.


Cela fait des années que celà dure et ça le restera inchallah.


Lors de mon voyage, je n'avais qu'une hate, c'est celle de partager quelques photos avec vous tous et Srigina est l'endroit idéal. 


D'ailleurs, Safir, tu auras la suite de l'article demain soir inchallah.


Belle soirée.

safir 27/01/2013 19:14



Par ton voyage et surtout par ton reportage, tu es rentrée au plein cœur de notre pays (Histoire et géographie). En
effet, après la chute de Tihert, les Rustumides se sont dirigés vers Ghardaïa et toute la vallée de Mozab, Ourdjlane (Ouargla) et Sdrata du Sahara et non celle du nord. Devant l'avancée des
fatimides qui ont détruit la Première République de l'Islam celle des Rustumides, toute l'organisation politique, sociale et administrative conçue par les ibadites avait un seul but la survie.
Donc, ce qu'on voit à Beni-Isguen est l'illustration de cette organisation. J'ai donné les années passées au département de Sociologie à l'Université de Constantine une conférence lors d'un
séminaire arabe sur les villes algériennes  avec un un aperçu sur le fondement des villes de la vallée de Mozab. Cette organisation reçoit tous les éloges dans les universités anglaises et
partout dans le monde. On attend la deuxième partie. Merci Rima



nancy bussutil 27/01/2013 18:51


très bon reportage, très belles photos. l'Algérie a des richesses que l'on ne peut imaginer. j'ai beaucoup aimé, c'est vraiment magnifique. j'aime beaucoup la couleur jaune, ocre des murs.
amicalement

safir 27/01/2013 18:58



 Je partage entièrement cette appréciation et je regrette que le Feu Roi Boudouin, Roi des Belges n'est plus pour commenter ces belles images. Il venait annuellement visiter ces lieux. Oui,
les autres apprécient mieux cette Algérie plus que ses habitants.



Agnes 27/01/2013 10:59


La première partie de ce voyage au Mzab est passionnante tant sur le plan des photos qui sont d'une beauté exceptionnelle que sur le texte qui les accompagne! L'histoire de Beni Yesguen ,protégée
par sa muraille et sa porte que l'on ferme la nuit, ses heures de visites autorisées, nous plonge à la fois dans une ambiance moyennageuse(pas au sens péjoratif que cela peu avoir parfois) et
dans un respect de la pureté des traditions.


Merci à Rima de nous emmener à travers notre beau pays , j'attends la suite avec impatience


Amicalement

safir 27/01/2013 12:32



De ma part je remercie Rima de ce reportage. Dans les premières années da la création des blogs, ce reportage recevait des dizaines de commentaires mais avec le temps le faceebook a remplacé les
sites et blogs et ce genre de reportages ne reçoit qu'un ou deux commentaires pas plus.