Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Quai..Le Port de Collo

29 Mars 2011, 22:09pm

Publié par safir

Par le commandant Hamda Belgat

(Le courrier de la mer : septembre 1991)

 

La ville de Collo a une origine forte ancienne et son port est excellent, bien abrité des vents dominants et des houles de Nord ouest.  926950a7ed44f64fc8f4e353630dd274-copie-1.jpegef3e1a2b42adc18dd168b228d905267c.jpeg

Autrefois, il était très fréquenté et cette antique prospérité avait commencé avec l'expansion sur la côte sud méditerranéenne des phéniciens qui avaient établi leur capitale à Carthage. Ces hardis navigateurs étaient aussi d'excellents négociants et leurs échanges se pratiquaient essentiellement par voie maritime.

Devenus maitres de la mer méditerranée et de la quasi-totalité des terres qui la bordent, les Romains après avoir et éliminé les phéniciens, firent de Chullu(Collo de l’époque romaine) une base de pêcheries de pourpre qui était exploitée au sud –Est du Port.

Les turcs feront de Collo une place forte et la mosquée construite en 1756 à l’arrière du port est actuellement en parfaite conservation. Elle témoigne d’une époque faste et d’une certaine activité du port.

En 1872, sous l’administration française furent entrepris les premiers aménagements du port actuel comprenant alors une jetée abri de 72 mètres de longueur dirigée Nord Est-Sud  Ouest avec un développement de quai de 154 mètres permettant l’accostage des bateaux avant moins de4 mètres de tirant d’eau, des terre-pleins et une cale de halage.

En 1913, le deuxième phase de la construction du port actuel  a été commencée. Les travaux qui furent interrompus pendant une partie de la première guerre mondiale ont durée jusqu’en 1924.

Outillage

Le port de Collo ne dispose d'aucun outillage ni de magasins

Trafic

Port secondaire, l'activité commerciale fut basée uniquement sur l'exportation du liège. Durant la guerre de libération d'octobre 1955 à fin 1962 un service maritime de voyageurs avec un caboteur aménagé, le S/S Gigeri assurait quotidiennement la liaison Collo-Skikda.

Le port de Collo a été utilisé pour le trafic d'importation de ciment de 1975 à 1984 desservant ainsi la région limitrophe de décongestionnant le port de Skikda. C'est ainsi que durant cette période 99 navires ont accosté et on débarqué 84026 tonnes de ciment et divers matériels, alors que 6726 tonnes de liège ont été embarqué.

Depuis 1984avec l'acquisition des pêcheurs de nouvelles unités, le port est devenu exigu pour réceptionner d'autres navires et l'activité se limita uniquement à la pêche.

 DSC05925-copie-1 DSC05923-copie-1.JPGEn cherchant dans mes archives, j'ai trouvé  un numéro de la revue maritime " Le courrier de la mer" que je dirigeais dans sa courte vie  et  dans cette édition un billet consacré au port de pêche et de plaisance de Stora écrit par mon ami le Commandant Hamda Belgat ex commandant du port de Skikda. Je vous livre ces deux  photos du port après l’achèvement de son extension en attendant  la création d’autres superstructures dont la marina et l’article en question. 

 

voir aussi:

  Quai...Stora : Port de Pêche et de Plaisance (après extension)


     Pour voir les autres

" arrêt sur images",

cliquez sur:

 Quai  

   

Reproduction et utilisation interdites sauf autorisation écrite  préalable

Commenter cet article

Agnès 30/03/2011 10:21



Je vois que le port de Collo a aussi été agrandi. Je me souviens de ce joli village niché entre ses montagnes et aussi de ses grandes plages de sable.


Et la page d'Histoire qui accompagne la photo est très intéressante.



safir 30/03/2011 19:39



Faisant suite à ton commentaire, je vais mettre une photo de plus montrant le port de Collo après extension. Tu sais que la plage de Tamanar  a été classée durant les années 1970 le première
plage d'Algérie. Les principaux dirigeant de l'époque dont le chef exécutif du parti, le Colonel Abdelghani membre de conseil de la révolution, chef d'une région militaire, puis ministre de
l'intérieur et premier ministre, et enfin, notre ambassadeur au Vietnam devenu ministre de la santé passaient leurs vacances à Collo. Un dernier mot, durant  la période des Etats
arabo-Berbères et dans la période turque (1516-1830), on parlait de Collo et non de Skikda.