Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...La Guerre au Mali et ses retombées sur les pays voisins (Voir le bilan de prise d'otages))

18 Janvier 2013, 16:14pm

Publié par safir

guerre-au-mali--la-france-soutenue-par-ses-anciennes-coloni.jpg

 

Les algériens sont inquiétés sur la guerre au Mali, mais ils estiment heureux d'avoir des responsables qui gèrent cette affaire avec un froid glacial. Notre Ministre de l'Intérieur ( qui était le premier wali de Skikda entre 1974 et 1978) en racontant les événements qui se déroulent au sud est algérien, donnait l'impression de nous réciter une histoire qui s'est déroulée avant l'histoire ou qui se déroule actuellement aux Iles Cook. Aussi, notre Ministre de la Communication qui était un Présentateur des Infos de 20h00 dans les années 1970 racontait cette histoire avec un ton académique.

Sur le fond, permettez moi d'être l'avocat du diable, en vous disant que dans le domaine des affaires étrangères, l'école algérienne a été toujours sur les mêmes principes : le refus de l'ingérence dans les affaires des autres en plus du respect des frontières et la défense des peuples pour l'autodétermination. Pour la Libye, la Syrie et actuellement pour le cas du Mali, l'Algérie a opté pour le non ingérence et la recherche d'une solution politique tout en luttant acharnement contre le terrorisme sans la moindre concession ou dialogue même pour libérer ses diplomates.

La France a encouragé les extrémistes en Libye et continue de le faire en Syrie mais s'attaque à ces mêmes terroristes en Mali. Par contre, le Qatar est pour  ces mêmes extrémistes  en Libye, en Syrie et en Mali et s'arrange pour que le France ne fasse rien dans ce pays du Sahel.

Pour l'affaire d'Ain Amines, malgré la crainte des occidentaux sur la manière forte des autorités algériennes pour régler ce problème, il faut dire aussi que notre pays jouit d'une très bonne expérience en la matière.

Sur le plan des institutions, on a pas vu ni le Conseil des Ministres, ni le Haut Conseil de Sécurité se réunissent, mais peu d'informations filtre dans cette affaire.

 

Voir le Ministre de l'intérieur


  Notre Ministre de la communication
Le Fil des événements
arton81478-541c0

Le ministre de l’Energie et des mines M. Youcef Yousfi a indiqué vendredi à Alger que les cadres de Sonatrach ont mis le site gazier de Tiguentourine (40 km d’In Amenas) dans la wilaya d’Illizi, investi mercredi par des terroristes, sous décompression, de façon à préserver la vie des personnes et des installations.

 


arton81484-762d8.jpgLe ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a reçu vendredi à Alger les ambassadeurs des Etats-Unis d’Amériques, de France, de Grande-Bretagne, du Japon, d’Autriche, de Norvège du Canada et de l’Union européenne.

Cette rencontre a permis au ministre d’"actualiser des informations communiquées précédemment aux chefs de missions diplomatiques concernés ainsi qu’à leurs responsables lors des entretiens téléphoniques échangés par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal et Mourad Medelci avec leurs homologues en ce qui concerne la situation de leurs ressortissants respectifs exerçant sur le site".

Le bilan de l'opération de prise d'otage à Ain Aminas

Vingt-trois détenus étrangers sont morts durant les quatre jours de prise d'otages et trente-deux terroristes dont trois algériens ont été abattus dans l'ultime assaut lancé par les forces spéciales algériennes à In Amenas, ce samedi, selon un bilan provisoire.

  • Les forces algériennes ont pu libérer "685 employés algériens et 107 étrangers".
  • L'armée a récupéré un arsenal important: "six fusils-mitrailleurs, 21 fusils, deux fusils à lunettes, deux mortiers 60 mm avec roquettes, 6 missiles avec rampes de lancement, deux RPG7 avec huit roquettes, 10 grenades disposées en ceintures explosives".
   

images.jpgLors de la conférence de presse du premier ministre algérien le lundi 21 janvier 2013, il a donné un nouveau bilan de l'opération de prise d'otages à Ain Aminas : 37 étrangers et 29 djihadistes ont été tués.

 


Commenter cet article