Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Le Port Romain de Stora (17/22)

26 Août 2010, 03:21am

Publié par safir

 

 

 Prologue

    clip_image001.jpg

J'ai lancé récemment un appel pour l'envoi des écrits et photos du port de Stora. J'ai reçu de la part de Madame A.P de France cet écrit avec deux photos de classes qui remontent aux années 1958 et 1959. Je la remercie vivement et je vous propose ces articles tirés d'un livre ancien en plusieurs parties. L'intitulé du livre n'est pas  connu, mais je  pense qu'il s'agit de la Revue Africaine.  Donc, on traite le Port Romain de Stora, mais en réalité tous les ports algériens dont celui de Stora ont été construits par les phéniciens. Les Romains après la chute de Carthage ont utilisé ces ports puniques et ils s'intéressaient  plutôt à l'intérieur des terres. En Algérie, ils ont bâti Timgad (ville militaire), Djemila, Tipaza, Tébessa et autres.  Les romains étaient des  terriens et non des navigateurs comme les autres peuples maritimes : Phéniciens, Grecs, viking et polynésiens

 

L'Administration de l'Annone chez les Romains

 

 

f5e7fc4b9ec52b3de9eec54502b0f2dbTous les habitants de Rome n'étaient donc point bénéficiaires des largesses de l’Annone. D'abord, ni les gemmes, ni les esclaves n'étaient comptés dans les parties prenantes. Les enfants mâles, eux-mêmes, n'étaient admis  à la distribution qu’au delà d'un certain âge, et lorsqu'ils avaient acquis le droit de vote. Les Sénateurs, les Chevaliers et tous ceux dont l'aisance, bien constatée, s'opposait à leur inscription sur les tables de bronze, étaient nécessairement privés de cet avantage. On comprend par là qu'une faible partie de la population de Rome profitait des  distributions gratuites.

Pourtant, cette institution de l'Annonce était un bienfait pour tous. l'Etat, en effet, en accumulant des approvionnements considérables par les moyens dont nous aller parler, poursuivait un but de haute sage prévoyance. Il voulait éviter l'accaparement, entre les mains es spéculateurs, des denrées de première nécessité et la majoration des pris qui en eût été l conséquence au détriment du peuple. A ceux, en effet, qui n'avaient aucune part aux distributions gratuites, ou à qui elles ne suffisaient pas pour vivre, il les cédait à un prix bien inférieur à leur valeur réelle, ce qui était très facile, sans de trop leurs sacrifices, puisqu’il n'avait à supporter que les frais de transport, la marchandise lui étant livrée, comme tribut, par les provinces conquises

 

 Le jeudi prochain : L'Administration de l'Annone chez les Romains (suite)

Voir & revoir les parties précédentes :

Résultats de recherche

(c)  Droits réservés à srigina pour la photo  du village de Stora   et à srigina et A.P pour la photo des élèves. Reproduction et utilisation interdites sauf autorisation écrite préalable.

 

 

 

Voir & revoir les parties précédentes :

Commenter cet article

Amie de Srigina 26/08/2010 13:57



Quelle bonne idée cette photo! A quelques jours de la rentrée des classes, vous nous montrer le chemin de l'école  ,je dirai même des écoles de Stora. Au premier plan c'est l'école dans la
cour de laquelle ont été prises les photos scolaires publiées et sur la droite, le vieux bâtiment est la très ancienne école communale du village.


Bonne fin de vacances aux écoliers.


Bien cordialement



safir 26/08/2010 21:37




Voilà, on touche à tous. J'ai pris d'autres photos ayant trait à d'autres
aspects du village, de son port et de ses environs. Pour l'histoire du port romain de Stora, je pense que  la Revue Africaine  publiée par la  Société historique
algérienne (fondée le 7 avril 1856) était objective dans cette partie de l'histoire du nord Afrique. Je dispose de plusieurs numéros (une centaine), il me faut du temps pour voir (après
qu'on termine cette série) si on trouve quelque chose sur l'histoire de Skikda et du constantinois. Merci pour votre participation active à la vie de ce blog.