Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Le Port Romain de Stora (16/22)

18 Août 2010, 23:02pm

Publié par safir

 

 

 Prologue

    clip_image001.jpg

J'ai lancé récemment un appel pour l'envoi des écrits et photos du port de Stora. J'ai reçu de la part de Madame A.P de France cet écrit avec deux photos de classes qui remontent aux années 1958 et 1959. Je la remercie vivement et je vous propose ces articles tirés d'un livre ancien en plusieurs parties. L'intitulé du livre n'est pas  connu, mais je  pense qu'il s'agit de la Revue Africaine.  Donc, on traite le Port Romain de Stora, mais en réalité tous les ports algériens dont celui de Stora ont été construits par les phéniciens. Les Romains après la chute de Carthage ont utilisé ces ports puniques et ils s'intéressaient  plutôt à l'intérieur des terres. En Algérie, ils ont bâti Timgad (ville militaire), Djemila, Tipaza, Tébessa et autres.  Les romains étaient des  terriens et non des navigateurs comme les autres peuples maritimes : Phéniciens, Grecs, viking et polynésiens

 

L'Administration de l'Annone chez les Romains

 

 

4076790a018f725e279cac1b2c959e47En quoi consistait donc ce grand Service public de l'Annone, dont nous retrouvons, sur ce point de la côte africaine, des traces si évidentes,

On sait que, par ce mot d'annone, les Romains désignaient surtout les redevances en nature, prélevées sur la récolte annuelle de certaines provinces, telles que la Sardaigne, la Sicile, l'Egypte et l'Afrique Proconsulaire (la Tunisie actuelle). Elles comprenaient toutes les sortes d'approvionnements alimentaires résultant de la culture ou de l'élevage : l'huile, le vin, le vinaigre, même la viande de porc, mais particulièrement les céréales. Celles-ci devaient être, en partie, distribuées gratuitement par un édile, plusieurs fois par mois, au citoyens à peu prés indigents de la capitale, inscrits sur des tables de bronze et porteurs d'un ticket nominal appelé tessère  frumentaire. C'était au Portique de Minucius, du nom du consul à qui on devait l'existence des greniers publics, qu'avait lieu la distribution à la foule. Il avait quarante-cinq portes, correspondant à peu prés au nombre des quartiers de Rome, par où s'effectuait la livraison, sur la présentation de la tessère dont les indications devaient être conformes à un tableau placé sous les yeux de l'agent municipal chargé de ce service dans chaque ostium. De cette manière, on évitait l'encombrement des preneurs et la distribution était assez rapide. D'autres citoyens, sans être inscrits sur les tables de bronze, avaient aussi leur part de l'Annonce: C'étaient certains fonctionnaires civiles, ainsi que les officiers et soldats dont on payait, en mesure de blé, une partie de la solde. La distribution se faisait, pour eux, à domicile ou au portique de Minucius, entre les mains de leurs esclaves.

 

 Le jeudi prochain : L'Administration de l'Annone chez les Romains (suite)

 

Voir & revoir les parties précédentes :

(c)  Droits réservés à srigina pour la photo  de la nouvelle plage de Stora   et à srigina et A.P pour la photo des élèves. Reproduction et utilisation interdites sauf autorisation écrite préalable.

 

 

Commenter cet article

Amie de Srigina 19/08/2010 19:10



Cette nouvelle plage de Stora est aussi belle que l'ancienne, avec son sable fin .D'après ce que j'ai cru comprendre, elle se situe avant l'entrée du village. Les habitants des deux maisons ont
bien de la chance d'avoir une vue exceptionnelle sur tout le golfe de Stora.


Cordialement



safir 19/08/2010 21:04



Pour les maisons, je pense que c'est la meilleurs maison de Skikda. On est situé face à la mer, près de la montagne, à une dizaine de mètres de Stora, à 3 kM de Skikda et surtout le calme. Chaque
fois je passe par cet endroit, j'ai une tentation d'avoir  une maison dans cette résidence.


Pour la nouvelle plage en la comparant avec l'ancienne, je peux dire qu'elle est meilleurs. Moi, j'ai connu l'ancienne ''Plage Bikini" en 1984. Mais si on revient plus loin, je pense qu'elle
était autre que celle que j'ai connu.


Cordialement