Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Journal d'un Musulman Allemand (7)

12 Février 2012, 23:38pm

Publié par safir

 

 

  • DSC00026-copie-1 blogs MUrad 20Hoffman 4308 631957 xlargePar

 Murad Wilfried Hofmann

( Ex Ambassadeur de la RFA à Alger )

Aujourd'hui : De l'alcool pour la patrie

                                       Algérie, le 3 mai 1962

 

 

Certaines de mes compatriotes qui prospectent du pétrole dans le désert rocailleux algérien sont au bord du désespoir et quelques-uns menacent même d'évacuer le camp. Ceci n'est pas étonnant. La fin de la guerre approche. Après le départ des Français, il pourrait y avoir un massacre.

Le Consul Général d'Allemagne, Siegfried von Nostitz, me donna  alors pour instruction de leur remonter le moral à l'aide de deux caisses de Whisky. Alcool pour la prospérité de la nation? Du pétrole pour la patrie!

Accompagné du directeur de la Compagnie allemande du pétrole; je fus pris dans une forte tempête en traversant les monts de l'Atlas à bord d'un avion branlant de type DC3 datant de la deuxième guerre mondiale.

Les caisses de whisky sont déposées à même le plancher de l'avion à côté de mon siège. Mais, contrairement à moi, elles ne sont part attachées par une ceinture de sécurité. J'essaie en vain de les maintenir à leur place. Mais à chaque fois que notre avion plonge vers le bas, les caisses se soulèvent jusqu'au niveau de mon épaule, flottent pendant quelques instants comme en apesanteur et puis s'écrasent lorsque l'avion se redresse. Je ne savais que trop bien que sans le whisky ma mission était gâchée. Pas d'alcool, pas de moral.

Déjà tout l'avion exhale une forte odeur de whisky. La situation est si absurde que, pour une fois, je ne ressens pas le mal de l'air.

Au camp de travail nous sommes accueillis avec quelque réticence et une certaine excitation. Cependant, il restait suffisamment de bouteilles intactes pour faire la tournée comme dans les films western. Je réconfortais mes  compatriotes en leur rappelant que nous, à Alger, nous sommes exposés à la guérilla urbaine, la plus dangereuse. Je leur promis de les faire évacuer d'ici au cas où la situation le nécessiterait.

Alors que je disais cela, sans en être vraiment convaincu, je ne pouvais m'empêcher d'anticiper le triste sort des Algériens de l'armée française - les harkis, qui gardaient le chantier. Ils étaient calmes, sobres  et pensifs.

Les travailleurs Allemands, eux, ont besoin de se remonter le moral avec de l'alcool. De l'alcool pour la patrie!

 

 

                               Le lundi prochain :     VIII- La solution

                                                      Alger, 28 mai 1962

 

                                                  

Voir aussi :

Cap...Journal d'un Musulman Allemand (6)

  Pour suivre
 les pages de l'histoire
cliquez sur
 

Cap /

 

 


  Murad Wilfried Hofmann est un docteur de droit et ex Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne en Algérie. Son livre " Journal d'un Musulman Allemand"  est divisé en plusieurs parties (plus de 90 billets) retraçant la vie de cette personnalité diplomatique de 1951 à 1985 (Traduit de l'Anglais par Lamine Benallal et Abdelhadi Mesdour. Edition Delta- Alger 1990). J'ai acheté ce livre le 22.11.1990 à Alger comme j'ai suivi les activités de ce converti à l'Islam depuis plusieurs décennies. Aussi, lors des fêtes islamiques, on se rappelle des communiqués de l'Agence Algérie Presse qui parlait de la présence des ambassadeurs des pays islamiques  à ces fêtes avec l'ambassadeur de la RFA. (Le Webmaster).

Commenter cet article