Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Journal d'un Musulman Allemand (31)

2 Septembre 2012, 22:10pm

Publié par safir

 

 

 

  • DSC00026-copie-1 blogs MUrad 20Hoffman 4308 631957 xlargePar

 Murad Wilfried Hofmann

( Ex Ambassadeur de la RFA à Alger )

               Aujourd'hui :L'immunité de l'Islam

                    Bonn, le 26 février 1981

                                                                                    

 

                                                                                        

 

 


Quand les Musulmans comparent les risques créés à l'Islam par le monde communiste et ceux posés par l'Ouest, beaucoup sont plus apeurés par une subversion spirituelle occidentale plutôt que par un écrasement physique sous le Communisme. Cette réaction résulte de la constation juste que ni la propagande athéiste soviétique dans les républiques d'Asie de l'Union Soviétique, ni même les chars soviétiques en Afghanistan, n'ont jamais réussi à exterminer l'Islam.

 Il est bien entendu impossible d'extirper l'Islam par l'arrestation d'évêques ou de prêtres, en empêchant l'administration des sacréments ou en confisquant des livres saints.

Des milliers de Musulmans soviétiques  sont des Hafiz et  connaissent donc le Coran par cœur. Les musulmans peuvent, si besoin est, prier individuellement, dans n'importe quel endroit propre. C'est là un des secrets de la résistance que l'Islam a démontré durant de longues périodes de régime totalitaire. Ceci explique cet étonnant fait  que de millions de musulmans Chinois  ont survécu à Mao Tsé Tung et à la Révolution culturelle et que quelques centaines de familles musulmanes espagnoles ont non seulement survécu à la Reconquista mais au régime de Francisco Franco également.

L’Islam n’est hélais pas tout aussi immunisé contre  une action  missionnaire moins ouverte et moins systématique : contre l’insidieuse érosion de sa force, non pas par un effort chrétien particulier mais plutôt par la subtile et persuasive influence de la civilisation technologique occidentale.

 Par la propagation de valeurs basées exclusivement sur des suppositions et des axiomes matérialistes, la société industrielle occidental un effet nocif sur toutes les religions, y compris la sienne. Pensée utilitariste, augmentation au maximum du profit, fétiche d’une productivité constamment en hausse, mythe du progrès illimité, arrogance e et hostilité de scientifiques agnostiques ou athées, et relativisme moral des universitaires : l’Occident tout entier, par sa tendance à rationaliser et  commercialiser tous les aspects de la vie, est fondamentalement hostile à la religion.

La société des technocrates dans laquelle nous vivons à l'Ouest, avec son culte de l'individu et son attitude de laisser faire, laisser passer envers la morale risque de détruire les fondements éthiques sur lesquels  s'est développée cette même société dont les valeurs, les attitudes et les traditions de comportements à l’origine étaient enracinées dans la foi de nos ancêtres en Dieu. 

La Turquie est un bon exemple du processus de dé-islamisation. Atatürk considérait la croyance de ses compatriotes c comme un handicap à la modernisation à cause de la supposée orientation réactionnaire de l'Islam. Dans les centres urbains turcs, l'Islam a été, de ce fait enfoui sous le culte du progrès, de la prospérité  et de la soi-disant résolution " scientifique" des problèmes. Ceci est, au moins, vrai pour beaucoup d’intellectuels. Ils vénèrent probablement la science avec plus de conviction que leur créateur. 

 

 

La semaine prochaine :  Le Droit International Musulman  

                           Bonn, le 12 mars 1981          

Voir aussi :

Cap...Journal d'un Musulman Allemand (30)


  Pour suivre
 les pages de l'histoire
cliquez sur
 

Cap /

 

 


  Murad Wilfried Hofmann est un docteur de droit et ex Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne en Algérie. Son livre " Journal d'un Musulman Allemand"  est divisé en plusieurs parties (plus de 90 billets) retraçant la vie de cette personnalité diplomatique de 1951 à 1985 (Traduit de l'Anglais par Lamine Benallal et Abdelhadi Mesdour. Edition Delta- Alger 1990). J'ai acheté ce livre le 22.11.1990 à Alger comme j'ai suivi les activités de ce converti à l'Islam depuis plusieurs décennies. Aussi, lors des fêtes islamiques, on se rappelle des communiqués de l'Agence Algérie Presse qui parlait de la présence des ambassadeurs des pays islamiques  à ces fêtes avec l'ambassadeur de la RFA. (Le Webmaster).

Commenter cet article