Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (50)

5 Septembre 2010, 22:03pm

Publié par safir


 

   Je vous invite à voir & revoir la 50 ème partie des mémoires de Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha publiée le 09/06/2008 .

 


Mes loisirs
Le Sport  (2)

La piscine

   
piscine_04Dés notre jeune âge, mon père avait l'habitude de nous emmener, mon frère Hacéne, ma nièce Amal et moi-même, vers les petites chambres du "Rimis", lieu alimenté par des sources naturelles et auquel on accédait par "le chemin des touristes", petit sentier à fleur de rocher et surplombant le lit de l'Oued Rhummel.  C'est ici qu'on s'ébattait et qu'on avait appris à barboter. Plus tard, je fus inscrit dans le club de natation du CSC où nageait déjà mon cousin Abdeslam, Que Dieu ait son âme, et qui fut champion d'Afrique du Nord des 100 et 200 mètres nage libre et international français dans le relais  4x200 mètres aux côtés d'Alex Jany et des frères Johan et Georges Vallery, venus du Maroc. Nos entraînements se déroulaient à la piscine de Sidi-Mcid assez éloignée de la ville. Il nous fallait d'abord arriver au tunnel du Boulevard de l'Abîme d'où on empruntait un ascenseur qui nous faisait atterrir cent mètres plus bas. Après une galerie très fraîche, la bienvenue a moment des grosses chaleurs de l'été, il nous restait à effectuer environ trois kilomètres à pied pour atteindre les deux bassins d'entrainement, l'un de vingt cinq mètres, l'autre de trente trois. Nos entraîneurs s'appelaient Bachara et Foudil, que Dieu ait leurs âmes, ils nous faisaient nager en toutes saisons, et il nous arriva de nous trouver dan s l'eau alors que la neige tombait. Je fus aligné, en tant que minime dans quelques compétitions officielles et mes performances étaient honorables.

 

 

 

Mr Belhadj-Mostefa Malik avec le Webmaster   

"Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha est venu incidemment à l'écriture après sa mise à la retraite. Il a, au cours d'une carrière professionnelle de quarante ans, Zélée et bien remplie, exercé successivemet les fonctions d'enseignant, de conseiller pédagogique, inspecteur de langue française, sous-directeur de l'éducation et directeur de la culture. Il a connu, durant sa vie, les souffrances et les privations de la deuxième guerre mondiale, les affres du colonialisme, l'exaltation et la foi de l'après-indépendance mais aussi le ressentimentetl'espoir souvent déçu . D'une plume acerbe,il pourfend la bîtise et l'infamie et glorifie le génie et le sens del'honneur. Idéaliste confronté aux réalités de la vie, il a été témoins de quelques événements qui ont marqué l'histoire du vingtiéme 4c62b26b81e6449911096e3533848557.jpegsiècle. Son autobiographie,agréable à lire, recéle quelques anecdotes succulentes et certaines facettes de sa personalité". 
Safir
  • "A mon ami....(Safir) et sa famille
    Le film de ma vie, avec mes remerciments pour l'idée qu'il m' a soufflée et la parution de mon histoire sur son blog "srigina".
    Affectueuses pensées".
    Mr Belhadj-Mostefa

De gauche à  droite Mr Khalaf correspendant du Journal Alger-Républicain, le Webmaster(Safir) et Mr Belhadj-Mostefa Malek qui était Directeur de la Culture de la Wilaya de Skikda . Cette photo réprèsente une partie d'une conférence de presse donnée par Safir au niveau du Théatre de Skikda en 1992. Mr Belhadj-Mostefa suivait de près toutes les activités culturelles.

 

La  semaine  prochaine:  Mes  loisirs

 

Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur
Cap

  

 

Commenter cet article

Eglantine 15/06/2008 06:59

J'aime nager Safir, je nage depuis longtemps ..... Je préfère nager en mer bien sûr mais je me contente de la piscine... Bises

Linda et Picasso 10/06/2008 09:43

ha! je revient voir cette piscine d'un autre oeil vu que ce jour on a enfin du soleil! .... merci aussi de publier le texte ... j'ai un peu fde mal a en écrire pour le moment ..... merci aussi d'avoir répondu a mon article .... je ne sait pas comment prendre les gens qui n'y on pas répondu mais m'ont donné des excuses ...sont-ils honteux d'être + riche? + dépensier? où ne savent-ils simplement pas combien ils dépensent .... me faudrait un sociologue pour répondre ......

Linda et Picasso 09/06/2008 09:40

Assis dans le silence, tel un chien aux aguets
Le cœur remplit d’amour, en ce neuf juin
J’étais tendu vers toi, mu par un fol espoir
D’entendre la sonnette retentir dans le soir.
 
Chaque pas, chaque bruit, qui montaient de la rue
Me laissait espérer, ta présence ta venue
Espoir d’un fol amour, loin d’être partagé
A l’affut d’une marche, craquant dans l’escalier.
 
J’ai entendu tes pas, s’arrêter au palier
Cent fois j’ai vu la clenche, tout à coup s’abaissé
Je bondissais soudain attirer par le leurre
Et ce jeu continua ainsi pendant des heures
 
Alors, le jour s’assombrit, et je me résignais Merci de tes vistes car après ce we éprouvant c'est comme un vrai rayon de soleil si tu veux venir répondre au sondage de mon article se serait super !! Gros bisous bonne semaine