Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (65)

19 Décembre 2010, 23:02pm

Publié par safir

     Je vous invite à voir & revoir la 65 ème partie des mémoires de Monsieur Abdelmalek Belhadj - Mostepha publiée le 22.9.2008. 

 


Mes loisirs ( dernière partie)
 La Télévision (2 et fin)

 

Questions pour un Champion
 Revenu à mon statut de spectateur, je m'intéressai notamment aux émissions présentant des jeux. L'un de ces derniers, programmé par une chaîne publique française captait particulièrement mon attention " Question pour un champion".

 

Questions pour un Champion
 Revenu à mon statut de spectateur, je m'intéressai notamment aux émissions présentant des jeux. L'un de ces derniers, programmé par une chaîne publique française captait particulièrement mon attention " Question pour un champion".

Je   le suivai, régulièrement, depuis des années et m'arrivait souvent de formuler les réponses, parfois avant les candidats ou même lorsqu'ils s'avéraient incapables de répondre. Bien sûr, les conditions n'étaient pas les mêmes, entre être bien installé chez soi et être au studio avec l'animateur, face à un public et rongé par le trac. Je m'intéressai beaucoup à la série annuelle: "Spéciale langue française" ouverte aux candidats francophones de pays tiers et j'attendais impatiemment que le tour de l'Algérie arrivât. L'année 2003 fut la bonne et conformément aux instructions données par l'animateur, je fis acte de candidature. Ma préparation, en plus de mon savoir personnel, entamée depuis de longs mois, fut réactivée: consultation d'encyclopédies, de dictionnaires, d'atlas géographique, de documentaires télévisés etc. J'attendais l'arrivée de la convocation m'invitant au test de sélection, mais celle-ci ne vient jamais. La série commença et les candidats représentant l'Algérie passèrent à l'écran. Fortement déçu, j'écrivais une lettre à l'animateur dont voici la teneur:"


" Skikda le 20.05.03,
Monsieur....

Grande fut ma déception lors de l'émission du 14 courant réservée à l'Algérie dans votre " Spéciale longue française". Non que les candidats présentés étaient mauvais, mais par suite de la frustration que j'ai éprouvée. Lors de l'annonce faite en décembre, l'Algérie était, enfin retenue parmi les dix pays qui devaient y participer. J'avais attendu celà pendant des années et ma candidature vous a été adressée en date du 21 janvier. Les participants devaient être des nationaux résidents à travers tout le pays. Ma préparation au test des sélection, entamée depuis plus d'un an, fut réactivée après l'envoi de la missive et j'ai longtemps attendu la convocation ai test de sélection,. Mais mon attente fut vaine et ma frustration encore plus grande quand je m'aperçus que les quatre candidats retenus étaient issus de la région algéroise (peut-être est-ce un hasard?). L'Algérie a une superficie de plus de deux millions de kilomètres carrés et son patrimoine ne se réduit pas au seul rayonnement immédiat du Centre Culturel Français à Alger !!! Ma déception est grande car mon désir de participation n'obéissait ni à des visées lucratives, ni à un besoin de recevoir des livres en cadeaux, ni à visiter Paris que je connais presque comme ma poche pour l'avoir accostée pour première fois en 1956 et la dernière en 2001. Votre émission constitue  un jeu que j'apprécie beaucoup et je tenais à y participer. Peut-être  aurais-je été sélectionné pour représenter ainsi mon pays dont vous fêtez l'année. Peut-être n'aurai-je pas été retenu. Qui sait? Le caractère d'un jeu est qu'il ne repose pas seulement sur le savoir, mais aussi sur le hasard, la chance, la stratégie. Souhaite, par anticipation, bonne chance à la représentante algérienne et j'espère que mon amertume finira par s'estomper. Mais je tiens toujours à savoir, pourquoi je n'ai pas été convoqué. Amicalement (20.05.03)".
Mais la correspondance ne renvoya pas d'écho, manquant son but ou rencontrant un répondeur aphone. Fort heureusement, ce fut la représentante algérienne, Yasmine Saada, jeune médecin, qui remporta le trophée. Elle fut, d'ailleurs, honorée par notre Président. Cela atténua quelque peu mon ressentiment. Au mois de décembre 2003, soit la même année, étant de passage à Alger chez ma fille Fatima, et n'ayant toujours pas reçu de réponse à ma lettre, je me présentai au centre Culturel français et demandai une entrevue avec son directeur. Celui-ci étant absent, la personne qui me reçut me suggéra de laisser un message. En voici le libellé «mes noms et prénoms, demande d'entrevue A/S Emission télévise QP1C; Suivaient les coordonnées de ma fille et la durée de mon séjour à Alger". Il n'y eut jamais d'entrevue.

 L a semaine prochaine:  Mes voyages

  • 0d40d2b39488855e5422e0b18c67e5ec.jpeg"A mon ami....(Safir) et sa famille
    Le film de ma vie, avec mes remerciments pour l'idée qu'il m' a soufflée et la parution de mon histoire sur son blog "srigina".
    Affectueuses pensées".
    Mr Belhadj-Mostefa (Photo)
 
"Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha est venu incidemment à l'écriture après sa mise à la retraite. Il a, au cours d'une carrière professionnelle de quarante ans, Zélée et bien remplie, exercé successivemet les fonctions d'enseignant, de conseiller pédagogique, inspecteur de langue française, sous-directeur de l'éducation et directeur de la culture. Il a connu, durant sa vie, les souffrances et les privations de la deuxième guerre mondiale, les affres du colonialisme, l'exaltation et la foi de l'après-indépendance mais aussi le ressentimentetl'espoir souvent déçu . D'une plume acerbe,il pourfend la bîtise et l'infamie et glorifie le génie et le sens del'honneur. Idéaliste confronté aux réalités de la vie, il a été témoins de quelques événements qui ont marqué l'histoire du vingtiéme  siècle. Son autobiographie,agréable à lire, recéle quelques anecdotes succulentes et certaines facettes de sa personalité". 
Safir

 

  Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur
Cap

Commenter cet article

Martine 23/09/2008 07:25

J'aime beaucoup cette émission aussi. C'est vraiment regrettable la façon dont ils traitent ceux qui ont fait l'effort de se présenter. J'espère que tu vas bien. Amicalement