Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (67)

2 Janvier 2011, 23:02pm

Publié par safir

 

 

 

 

     Je vous invite à voir & revoir la 67 ème partie des mémoires de Monsieur Abdelmalek Belhadj - Mostepha publiée le 06.10.2008.  

 

 

Après ma réussite au Baccalauréat mon frère Zouaoui, qui assumait la responsabilité de la famille après le décès de mon père, me laissa faire partie d'une caravane des auberges de la jeunesse. Une vingtaine d'éléments constituaient le groupe dont deux Français. Après une traversée à partir   du port de Skikda, nous débarquâmes à Marseille où nous attendaient un bus et son chauffeur qui devraient être nos compagnons durant toute la  caravane. Nous sillonnâmes alors tout le sud est de la France: Aubagne, Cassis, la Ciotat, Toulon, Cannes, Nice, Saint-Tropez avant de nous diriger vers les deux départements de la Savoie: Grenoble, Gap, Briançon, La Toussonire, Barcelonnette, Annecy, Le Bourget    etc. En escaladant les cols des montagnes alpines, je ne pus m'empêcher de penser aux envolées des coureurs du Tour, Fansto Cappiet Charly Gaul, entre autres. Nous arrivâmes à l'auberge du Bourget dans la nuit. Une famille française possédait une résidence secondaire mitoyenne de l'auberge. A leur réveil le matin, ils furent étonnés d'entendre des faciès algériens s'exprimer en français. Une fois la glace rompue, ils nous demandèrent si des lions couraient encoure à travers le pays. L'esprit Tartarin de Tarasconétait toujours vivant. Un membre de la famille,  m'accompagna sur les bords du lac, d'où Lamartine avait lancé sa mémorable requête:" O temps, suspends ton vol et nous, heures propices, suspendez votre cours!" Mais le temps avait-il obtempéré? Que non! Le temps est tel un ouragan, ou plutôt un tsunami qui balaie, comme fétus de paille, civilisations, empires et dynasties et qui ne laisse sur les rivages que des coquillages. Pour reprendre notre poète Jean Sénac. Je me souviens de mon premier sujet de dissertation philosophique:" Discutez cette pensée de la Lagneau: "l'espace est la marque de ma puissance, le temps est la marque de mon impuissance". Je me souviens aussi de la Fête du Lac à Annecy et de notre retour sur la côte où nous avions failli perdre un des nôtres.
 
 

 

MES VOYAGES
Caravane Auberges de la jeunesse:1955

La semaine prochaine: Voyage de promotion. Paris, Londres et Edimbourg

 


  • 2211e5444a3288465fcdeb558f2fe919.jpeg"A mon ami....(Safir) et sa famille
    Le film de ma vie, avec mes remerciments pour l'idée qu'il m' a soufflée et la parution de mon histoire sur son blog "srigina".
    Affectueuses pensées".
  • Mr Belhadj-Mostepha(Photo)

 
"Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha est venu incidemment à l'écriture après sa mise à la retraite. Il a, au cours d'une carrière professionnelle de quarante ans, Zélée et bien remplie, exercé successivemet les fonctions d'enseignant, de conseiller pédagogique, inspecteur de langue française, sous-directeur de l'éducation et directeur de la culture. Il a connu, durant sa vie, les souffrances et les privations de la deuxième guerre mondiale, les affres du colonialisme, l'exaltation et la foi de l'après-indépendance mais aussi le ressentimentetl'espoir souvent déçu . D'une plume acerbe,il pourfend la bîtise et l'infamie et glorifie le génie et le sens del'honneur. Idéaliste confronté aux réalités de la vie, il a été témoins de quelques événements qui ont marqué l'histoire du vingtiéme  siècle. Son autobiographie,agréable à lire, recéle quelques anecdotes succulentes et certaines facettes de sa personalité".
safir

 

  Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur

Cap



 

Commenter cet article

Agnès 03/01/2011 23:39



Belle récompense que ce voyage pour la réussite au Bac !  Et quel humour en faisant référence à Tartarin de Tarascon pour se moquer gentiment de ces gens un peu en retard pour l'époque...


M; Belhadj Mostepha est un bon conteur.


Cordialement



safir 03/01/2011 23:50



C'est un vrai intellectuel. Il était Directeur Départemental de la Culture et je pense qu'il méritait ce poste. En plus de ce premier livre consacré à ses mémoires, il  a écrit un deuxième
livre et il attend toujours son tour au niveau du ministère de culture pour être imprimé. S'il était en Europe, ses livres sont déjà imprimés, diffusés et surtout ils font le tour des plateaux de
télévision.


Cordialement


 



Christian 06/10/2008 18:54

Bonsoir Safir,
Grand amateur de cyclisme, des images que j'apprécie beaucoup !
Amitiés et bonne semaine,
Christian