Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (91/99)

19 Juin 2011, 22:00pm

Publié par safir

 

 

 


    •  

      Rediffusion de la 91 ème partie des mémoires de

    •   Mr Abdelmalek Belhadj - Mostepha   publiée le 13.4.2009 dans srigina

     

MES VOYAGE
  

Paris-Amesterdam Mai-Juin 2001(III)

  Le vendredi suivant mon arrivée à Paris, je pus réaliser l'objectif premier de mon voyage. Lydia m'accompagna au  cimetière où était enterré mon frère: je me recueillis sur sa tombe et lus quelques versets du coran pour le repos de son âme. Je pus aussi visiter la Grande Mosquée et m'arrangeai pour y effectuer deux prières du vendredi avec les autres fidèles. Je ne connaissais pas, non plus, l'Institut du Monde Arabe,. Cette omission fut réparée et je fus étonné d'apercevoir de se terrasse la Seine et Notre-Dame de Paris.
Une autre escapade me mena, après environ une heure de métro à Dysney-Land. Je fus agréablement surpris par le site: parc d'attraction, annexes, grand plan d'eau, magasins, café, restaurant etc...Mais ce jor-là, le temps était gris et la viskite fut quelque peu écourtée.
Les jardins et les parcs, m''accuillaient souvent dans leurs allées: j'aimais bien revenir flâner au Jardin du Luxemborg ou dans l'immense parc du château de Saint-Germain. Je visitais aussi, pour la premiére fois, le Jardin des Plantes et surout son secteur Zoologique où on pouvait voir le squelette, grandeur naturen d'un dinoscure. Avec Riad, nous parcourûmes un jardin  planté de magnifiques fleurs et où se séroulait aussi un spectable musical. J'aimais aussi flâner au niveau du Quartier Latin, m'arrêtant longuement devant les vitrines des magasins ou des libraires.
Un jour à la station R.E.R de Saint-Germain,; je faisais la chaîne pour acheter mon ticket. Lorsque mon tour arriva, je commandai mon titre de transport et remettai à la jeune préposée un billet de cinquante francs. Lorsque la monnaie me fut rendue, je m'aperçus que la jeune fille s'était trompée et qu'elle m'avait rendu un franc de plus. Je lui dis"mademoiselle, vos vous êtes trompée" et lui remit une pièce d'un franc. Alors; derrière moi, une dême d'âge mûr, bien mise, me dit"vous auriez gagné un franc". Je me retournai vers elle et lui claquai à la face:" et qu'est-ce que j'en aurais fait, madame?" Son visage passa par toutes les couleurs de l'arc-en - ciel. La bêtise et la cupidité me sont insupportables.
  • 2211e5444a3288465fcdeb558f2fe919.jpeg"A mon ami....(Safir) et sa famille
    Le film de ma vie, avec mes remerciments pour l'idée qu'il m' a soufflée et la parution de mon histoire sur son blog "srigina".
    Affectueuses pensées".
    Mr Abdelmalek Belhadj - Mostepha (Photo)
 
"Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha est venu incidemment à l'écriture après sa mise à la retraite. Il a, au cours d'une carrière professionnelle de quarante ans, Zélée et bien remplie, exercé successivemet les fonctions d'enseignant, de conseiller pédagogique, inspecteur de langue française, sous-directeur de l'éducation et directeur de la culture. Il a connu, durant sa vie, les souffrances et les privations de la deuxième guerre mondiale, les affres du colonialisme, l'exaltation et la foi de l'après-indépendance mais aussi le ressentimentetl'espoir souvent déçu . D'une plume acerbe,il pourfend la bîtise et l'infamie et glorifie le génie et le sens del'honneur. Idéaliste confronté aux réalités de la vie, il a été témoins de quelques événements qui ont marqué l'histoire du vingtiéme  siècle. Son autobiographie,agréable à lire, recéle quelques anecdotes succulentes et certaines facettes de sa personalité".
Safir

 

  Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur
 

Cap /

 

Commenter cet article