Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (95/99)

31 Juillet 2011, 22:00pm

Publié par safir


    •  

      Rediffusion de la 95 ème partie des mémoires de

    •   Mr Abdelmalek Belhadj - Mostepha   publiée le 18.5.2009 dans srigina

     

MES VOYAGE
  


Durant l'été 2002, c'est sur l'insistance de ma famille que je décidai de partir à Tunis. C'est un jeune ami Pipo  qui me recommanda à un chauffeur de taxi qui faisait la navette entre Skikda et unis. Le jour convenu, il vint me chercher à la maison puis se dirigea vers la Tunisie. Nous étions quatre personnes dans le véhicule et le voyage se déroulait agréablement. Après les arrêts aux deux contrôles de douanes, algériens puis tunisien nous arrivâmes à Tunis en début d'après-midi. Dix sept années s'étaient écoulées depuis mon dernier séjour. Me chauffeur m'accompagna jusqu'au domicile de ma nièce Amal qui était au salon de coiffure géré par sa fille Lilia. Mon arrivée, il est vrai, inattendue, leur procura beaucoup de joie. Je retrouvai également un de ses deux garçons, Nadir, et tout ce petit monde regagna la maison pour déguster un bon café et des gâteaux tunisiens. Un moment après, arriva le mari, Si Hammadi et une longue accolade  nous mit dans les bras l'un de l'autre. La soirée se passa dans l'allégresse et les questionnements retaltifs à la famille. Le lendemain matin, je téléphonai à mon ami enseignant, devenu depuis directeur d'école, Mostefa  Ouni et prîmes rendez-vous pour nous rencontrer. Là encore, les retrouvailles furent très chaleureuses après une si longue absence. Puis un rituel s'installa: tous les matins, je rencontrai Motefa; nous faisions le tour de la ville, ses souks, ses avenues, ses magasins, ses parcs etc...Un jour, nous visitâmes le Zoo au Bélvedère puis dégustâmes des boissons bien fraîches, des fois ce fut des jus de citron  bienvenus lors des grosses chaleurs. Nous eûmes également l'occasion de visiter le magasin "Carrefour" nouvellement ouvert en Tunisie. Un après-midi, j'empruntai le métro pour me rendre au Bardo rendre visite à nos amis, les Baly, qui furent très heureux de me recevoir.
Les soirées se passaient en famille chez Amal avec Si Hamadi et Lilia. Le matin, au moment du petit-déjeuner, Amal et moi évoquions nos souvenirs d'enfance et rions de toutes les forces que nous avions pu faire. Je profitai également de mon séjour pour effectuer quelques prières à la mosquée Zitouna, si proche. Vers la fin de la semaine je téléphonai au chauffeur de taxi pour venir me récupérer. Après avoir salué Mostefa et malgré les insistances de Si Hammadi et Amal pour me retenir, je quittai Tunis, juste une semaine après mon arrivée, le vendredi aprés-midi après un dernier passage par la mosquée Zitouna. Si Hammadi mourut l'année suivant et Amal le  rejoignit dans la tombe quelques mois plus tard. Que Dieu ait leurs âmes.

On termine avec les mémoires de Mr  Belhadj -Mostepha prochainement avec :

Voyages virtuels
Regard d'aujourd'hui
Epilogue
  • 2211e5444a3288465fcdeb558f2fe919.jpeg"A mon ami....(Safir) et sa famille
    Le film de ma vie, avec mes remerciments pour l'idée qu'il m' a soufflée et la parution de mon histoire sur son blog "srigina".
    Affectueuses pensées".
    Mr Abdelmalek Belhadj - Mostepha (Photo)
 
"Monsieur Abdelmalek Belhadj-Mostepha est venu incidemment à l'écriture après sa mise à la retraite. Il a, au cours d'une carrière professionnelle de quarante ans, Zélée et bien remplie, exercé successivemet les fonctions d'enseignant, de conseiller pédagogique, inspecteur de langue française, sous-directeur de l'éducation et directeur de la culture. Il a connu, durant sa vie, les souffrances et les privations de la deuxième guerre mondiale, les affres du colonialisme, l'exaltation et la foi de l'après-indépendance mais aussi le ressentimentetl'espoir souvent déçu . D'une plume acerbe,il pourfend la bîtise et l'infamie et glorifie le génie et le sens del'honneur. Idéaliste confronté aux réalités de la vie, il a été témoins de quelques événements qui ont marqué l'histoire du vingtiéme  siècle. Son autobiographie,agréable à lire, recéle quelques anecdotes succulentes et certaines facettes de sa personalité".
Safir

 

  Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur
 

Cap /

Commenter cet article

Rym 03/08/2011 16:12



Saha Ramdanek cher Safir, toi et toute ta famille, laakouba à l'an prochain inchallah.



safir 03/08/2011 18:19



Saha Ramdanek de ma part et de toute ma famille. Je t'espère Rym santé, bonheur et réussite.