Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap....Mémoires d'hier et regard d'aujourd'hui (97/99)

14 Août 2011, 22:00pm

Publié par safir


    •  

      Rediffusion de la 97ème partie des mémoires de

    •   Mr Abdelmalek Belhadj - Mostepha   publiée le 1.6.2009 dans srigina

     


Regard d'aujourd'hui

DSC06867.JPGMe voici arrivé à la fin de l'écheveau, du déroulement du film de ma mémoire. Sur le monde ai-je découché? L'humanité jouit-elle aujourd'hui des progrès scientifiques et technologiques auxquels les savants ont pu parvenir? L'homme est -il assuré d'un avenir radieux et paisible? La réponse à ces questions est plus que douteuse, car, être un homme, aujourd'hui, n'est pas chose aisée. Vivre  dans un monde déshumanisé, dominé par le mensonge et l'hypocrisie, régi par une justice non pas à deux  mais à plusieurs vitesses et qui a perdu en l'abbé Pierre un de ses plus ardents défenseurs, décimé par les pandémies du sida et aujourd'hui de la grippe aviaire, où le mot " mondialisation" signifie enrichissement vers le haut et paupérisation vers le bas, où l'on réalise le clonage de la brebis Dolly et pourquoi pas de l'homme demain, où l'on légalise le mariage des homosexuels, est-ce là le monde idéal et moral auquel nous aspirons,
Que dire, encore une fois, du changement climatique? La récente conférence de Paris, réservée à l'environnement, vient de nous délivrer un diagnostic alarmant s'étalant sur un millénaire.
"On ne commande à la Nature qu'en lui obéissant" avait écrit, en son temps le philosophe acon. La Nature a-t-elle décidé de se venger? L'Homme a-t-il commencé à payer ses erreurs? Durant cette même conférence, l'association Grenn-peace affichait sur la Tour Eiffel, en plus d'un thermomètre géant, une banderole portant l'inscription: "It is not too late", " il n'est pas trop  tard". Alors? Assurément, notre génération et notre éducation ne nous ont point préparés à de tels dépassements. Faut-il alors se pousser un cri de détresse ou se résigner  à son sort  et suivre son destin?
Mais il n'est pas trop tard, rassurait l'association écologique. Par ailleurs, Camus n'a-t-il pas écrit en conclusion de son romain " la Peste": il y dans l'homme plus de choses à admirer que de choses à mépriser". Alors,  au prix d'une prise de conscience salvatrice, laissons aux jeunes générations, encore en possession de leurs forces, le soin de modeler leur avenir. Souhaitons-leurs bon courage et bonne chance!

 

La dernière partie avec :
Epilogue
 
 
 

  Pour suivre
 les autres parties
cliquez sur

   Cap

Commenter cet article

Agnès 15/08/2011 15:44



Toutes ces réflexions de M. Belhadj sont aussi les miennes et je pense aussi celles des gens de notre génération.Au cours de notre vie, le monde a évolué d'une façon vertigineuse.Avec très peu de
choses nous étions contents ce qui n'est plus le cas aujourd'hui .Certes, nous avons plus facilement accès à l'éducation, notre vie quotidienne est plus facile mais le gaspillage des ressources
naturelles de notre petite Terre pose et posera de gros problèmes pour le futur.


Espérons que les générations qui prendront la rélève fassent preuve de plus de sagesse et surtout qu'elles apprennent à se respecter et à partager équitablement les richesses de notre monde.
C'est pour ma part ce qui me parait le plus important.



safir 16/08/2011 21:09



Moi aussi je partage cette façon de voir. Mr Belhadj que j'ai eu le plaisir de le recevoir avant hier dans mon bureau est toujours présent dans la scène culturelle. Il vient de terminer son
nouveau livre'' Il est dans la Nature de l'Homme...'' et ce même livre a participé au concours littéraire à Tlemcen  à l'occasion de "Tlemcen capitale de la culture islamique
2011'' et puisque nos concours sont conçus comme des costumes on connaissait les lauréats avant qu'on commence. Aussi, l'édition en Algérie est très difficile et il faut aller à Alger et malgré
son âge il a déposé les mémoires et ce livre et on attend toujours la bureaucratie littéraire qu'elle dise son mot. On cherche du côté de chez vous s'il y en a possibilité.


Cordialement.