Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Mise au point de l'ancien Consul de la Principauté de Seborga

11 Septembre 2017, 18:45pm

Publié par safir adya

 

  

 

Mise au point de l'ancien Consul de la Principauté de Seborga

Au sujet de 

                  Cap...Le Prince & la Princesse de la Principauté de Seborga 

   
 
 

Bonjour,
très heureux que les choses entre dans l'ordre.
Je défend la cause de la Principauté de Seborga depuis 1983.
j'ai été nommé consul par Giorgio 1 en 1995
Puis par Consul Général par Marcello 1.
Depuis l'affaire Mutte j'ai été destitué de mes fonctions car j'ai été supposé de complicité et de "trahison" entièrement faux car lorsque ces événements se sont produits j'étais hospitalisé entre la vie et la mort pendant deux mois. Tous les documents juridiques et correspondances avec le Conseil des droits de l'homme de Strasbourg sont passés mes mains. Je n'ai certainement jamais pu trahir une cause que je défend depuis 34 ans. Je suis également membre dirigeant du N.F.-Board et responsable diplomatique pour cette organisation internationale de foot. A ce titre j'ai pu créer la Fédération de foot de la Principauté de Seborga. Avec mes fils nous avons créer la www.seborga.tv, différents site internet y compris celui de la Principauté, toutes nos actions ont et sont toujours fait pour la promotion de la Principauté. Notez que les sites internet utilisés par les frères Mutte ont été volé à la société studio M2V de mon fils. Mon adresse de Seborga à été spoliée (regardez mon communiqué sur seborga.tv., vous y trouvez également beaucoup de reportage, la parution de mon livre historique etc...
Bref j'ai et nous avons porté plainte contre les frères Mutte.
Oui actuellement le Prince de la Principauté de Seborga est Marcello 1 c'est le peuple qui à décidé.
A votre disposition pour vous aidez à bien comprendre ce lieu Templier unique au monde.
Cordialement 

Marcel Mentil

                 -------------------------------------------------------------------------

Voir :

Commenter cet article