Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Cap...Conférence de Dominique Wolton à Annaba

10 Octobre 2016, 22:11pm

Publié par safir adya

Cliquez pour agrandir les photos.Cliquez pour agrandir les photos.Cliquez pour agrandir les photos.

Cliquez pour agrandir les photos.

Texte et Photos

Abdeslam Benlarbi

 

Cet après midi du lundi 10 octobre 2016 entre 17h 00-19 h00 avec un retard de 15 mn ( retard académique comme on dit dans les universités) à l'hôtel Sabri (Annaba), M. Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication, spécialiste des médias a été au rendez vous devant un parterre d'hommes d'universités et de culture. a animé une conférence intitulée Communication et Politique. Parmi les présents, j'ai le grand cinéaste algérien Ahmed Boudjaoui accompagné d'autres hommes du cinéma qui participent au festival du film d'Annaba. Notons aussi, la présence de le chanteur Hamdi Benani.

Impossible de résumer cette conférence présentée d'une manière décontractée et qui a touché les trois points dont la politique, la communication et les techniques de communication. Pour la politique, il a surtout axé son intervention sur la démocratie avec ses mécanismes comme les élections, la liberté de la presse, etc. Pour la communication, il a surtout parlé de la communication humaine en spécifiant la différence avec l’information. Pour les techniques de communication, depuis 1880, date de la découverte du téléphone, 1920 avec la découverte de la Radio, 1940 la télévision, 1950 informatique et 1980 les réseaux. Toutes ces techniques n'ont permis une bonne communication, au contraire le monde est saturé d'une communication qui ne permet pas une communication entre individus et sociétés. Des exemples de l’Europe et du Maghreb ont été cités pour illustrer cette intervention.

Les différents intervenants ont argumentés leurs interventions par des exemples et des expériences que l'orateur a bien voulu répondre avec aisance.

Aucune prétention de ma part de faire un résumé de cette riche intervention organisée par l'Institut Français à Annaba.

 

 

 

Commenter cet article