Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Quai... Vacances en Tunisie été 2015! (III)

2 Août 2015, 09:57am

Publié par safir adya

Cliquez sur les photos pour les agrandirCliquez sur les photos pour les agrandir

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Texte et Photo

Abdeslam Benlarbi

1- La Route de Skikda vers la Tunsie:

 

Quelques impressions sur le voyage de Skikda (Algérie) vers Hammamet et Gammarth en Tunisie pour un voyageur avec des yeux d'un observateur dans la tenue dans vacancier. Donc, de Skikda en passant par Ben Béchir sur la Route Nationale 44 en rentrant dans l'autoroute de Ras El Maa vers Daraane à Taraf en reprenant la Route Nationale dans toute la wilaya de Taraf, je peux dire ce qui suit :

Entre Skikda et Tunis la capitale tunisienne, on a 300 km moins que Skikda et Alger notre capitale dans les environs de 500 km. De la verdure de Skikda jusqu'aux frontières des villes et villages propres exceptions faites à Daraane (ex Mondovi) la ville d'Albert Camus et Oum Taboul le village frontalier avec la Tunisie (le point le plus extrême aux frontières nord-est). Pour Daraane (ex Mondovi) la ville d'Albert Camus, je peux vous confirmer que le village est une poubelle; d'ailleurs je me demande s'il y a une volonté préméditée de nuire à cette ville. Si demain, les citoyens de cette dernière veulent constituer un comité pour le salut de cette ville, je me porte volontaire pour y participer. Aussi, si quelqu'un veut attaquer le maire en justice pour la politique de faire mal à leur ville, j'y participe. Enfin, pour le village d'Oum Taboul, un petit travail est en train de se faire dans la rue principale pour améliorer l'état de ce village. C'est honteux que la porte d'Algérie de ses frontières orientales est dans un état lamentable.

Pour les les villes et villages tunisiens, un laisser-aller flagrant où des tonnes et tonnes de débris jetés tout au long des routes et espaces naturels. La rentrée ouest de la capitale est un exemple de cet état de fait. Je ne prends pas de photos pour les saletés, c'est un tort  de ma part. Exception faite à Khartage et la Marsa, je peux pour confirmer qu’en dehors des complexes, il n’y a rien à voir même dans la zone touristique de Hammamet.

Au poste frontalier de Hadadah,  du côté algérien, les travaux de bitumage est en cours avec des installations pour une prise en charges des voyageurs  sans que ces derniers descendent de leurs voitures. Lors de mon passage et suite à une panne d'électricité, le système n'a pas fonctionné et tout le monde a pris le chemin de la salle où l'officier du poste a  essayé de mobiliser la Sonalgaz pour la réparation de la panne en usant de tous les moyens dont une intervention du wali le cas échéant. Une fois l'électricité est revenue, tous les éléments de la Police des Frontières se sont mobilisés pour accélérer la sortie des voyageurs. Pour les formalités douanières, l'opération s'est déroulée dans le circuit dans quelques secondes. Une chose à dire, durant les formalités, aucun signe des éléments de la Police ou la douane demandant des avantages illégaux (corruption). Les formalités se font d'une manière moderne sans que le voyageur remplisse un document.

Pour  le coté tunisien, toute l'opération n'a duré que quelques minutes avec les méthodes classiques. Une chose à dire, un des policiers tunisiens a poussé mon passeport pour faire vite sans que je lui demande et devant que deux voyageurs et son acte a été  suivi par une demande expresse de quelques dinars. Demandé refusée malgré son insistance. Aussi, à la rentrée de la ville de Tabarka, une patrouille de policiers jeunes tout en me souhaitant la bienvenue a tenté de tirer quelques dinars pour rien. Tout en restant  courtois, j'ai marqué un refus catégorique tout en lui proposant de partager mon déjeuné que j'ai ramené avec moi. Tout en remerciant pour ce geste, il  m'a souhaité bon voyage. La Tunisie qui rentre en pleine guerre contre le terrorisme, ce comportement peut faciliter  le passage des terroristes grâce à quelques centaines  de dinars tunisiens. 

Les  personnes prises lors  de mon  voyage en Tunisie  étaient des éléments de la garde nationale (Gendarmerie Nationale) en civil et en tenue. Des jeunes en civil ou en tenue d'une éducation et culture exemplaires. Des échanges sur la situation en Tunisie et l'arrivée des algériens en masse étaient le sujet de discussions lors de ces rencontres. 

 

Voir aussi :

Quai... Vacances en Tunisie été 2015! (II) 

 

Commenter cet article