Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

Quai... Vacances en Tunisie été 2015! (II)

31 Juillet 2015, 19:51pm

Publié par safir adya

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Texte et Photo

Abdeslam Benlarbi

3- De l'histoire

 

J'aborde l'aspect histoire de cette visite et je reviens dans les jours prochains aux autres aspects de ma visite en Tunisie.

Avant même de franchir les frontières algéro-tunisiennes, les Radios tunisiennes (Radio Kef, Radio Culture et RTCI) évoquaient ce jour (le samedi 25 juillet 2015) la fête de la restauration de la République en Tunisie. On parlait surtout d'un détachement de l'armée tunisienne qui le 25 juillet 1957 a désarmé la garde beylicale (quelques hommes, c'est par la garde républicaine de Sadam Hocine ou Bachar Assad). J'aime l'histoire, l'histoire contemporaine, l'histoire des Ottomans en Algérie et en Tunsie en particulier et pour cette raison que je mène cette comparaison historique entre trois (03) pays : La Tunisie, l'Algérie et la France.

1- En Tunisie, Lamine Bey, Bey du Royaume de Tunisie faisait confiance à son Premier Ministre en l'occurrence Habib Bourguiba qui avait l'air de marcher pour une monarchie constitutionnelle dont l'assemblée constituante préparer un texte dans ce sens. Un coup de force sans raison a mis Lamine Bey en dehors du pouvoir et on a vu au lieu d'une Monarchie constitutionnelle, une République monarchique durant l’ère de Bourguiba et Ben Ali.

Une question fondamentale, pourquoi la chute de Lamine Bey : Une fin normale d'une monarchie ou Lamine Bey ne disposait pas d'une force politique et social pour défendre ses thèses. J'espère que Tournoud Jean-François qui prépare un livre sur Lamine Bey nous donne les réponses pertinentes en la matière.

Voir mes articles :

Cap...Le dernier Bey de Tunis

Cap...Mise au point du Petit Fils du dernier Bey de Tunis

2- En Algérie, c'est le Premier Ministre (Chef du Gouvernement Algérien Provisoire) qui a subi un coup d'Etat militaire en 1962 en l'occurence Benyoucef Benkhada de la part de l'armée des frontières dirigée par le Colonel Houari Boumèdiene qui a instauré un régime socialiste autogestionnaire à sa tête Ahmed Ben Bella au lieu d'un Etat Social Démocrate. Le gouvernement provisoire affaibli par une guerre de sept (7) ans se trouvait en face d'une armée des frontières bien entrainée.Face à cette situation, Ben Youcef Ben Khada s'est retiré pour laisser la palce à un régime autoritaire dont Ben Bella lui même a fait l'objet d'un coup militaire de la part de son camarade Houari Boumédiene le 19 juin 1965. Donc, au lieu d'un assemblée constituante qui promulguait une constitution moderne, le Bureau Politique (1962-1965) à la soviétique a instauré un socialisme spécifique et le Conseil de la Révolution(1965-1979) a confirmé cette vision unique des choses. La suite, on la vit toujours.

Le seul pays qui a voulu aider le Gouvernement provisoire de la Républuqie Algérienne, c'était la Jordanie avec l'armement anglais. Faute de force ou d'appui extérieur, la force de l'armée des frontière a pris le pouvoir. En parlant de Ben Bella et Boumédienne, à titre personnel personne n'ose toucher de leur intégrité ou d’honnêteté, mais ici on parle de la politique.

Voir la vidéo où Benkhada parle du coup de force et de la caste militaire :

 

Voir la vidéo : (1)

Cap...Le cinquantenaire de l' Indépendance de l'Algérie (2)

 

3- En France, Le Gouvernement Provisoire de la France Libre dirigée par le Général de Gaulle a été confronté en Juin 1944 à un coup de force où les anglais ont voulu placer une administration qui dirigieait les zones libérés. Le Général de Gaulle appuyé par ses forces propres a déjoué cette tentative.

 

 

N/B : Le voyage en Tunisie et ailleurs, est une occasion pour moi de lire , d'écouter, de discuter en plus du repos lui même.

 

Lire aussi :

 

Quai... Vacances en Tunisie été 2015! (1)

 

 

Commenter cet article