Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 srigina

"Edito" de srigina (2014)

28 Février 2006, 04:55am

Publié par safir adya

 

 

Edito
(Edito du  mois de décembre 2014) 

 

Un éditoral trés en retard consacré au téléphone

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 Je lance cet édito le lundi 15 décembre 2014 au lieu du premier du mois pour une raison simple qu'en Algérie, si par mal chance, ton téléphone tombe en panne le risque de le réparer en quelques jour est quasiment impossible. Donc, notre ministère qui jadis s'appelait ministère des PTT et devenu un portefeuille chargé des télécommunications et des technologies de l'information avec Algérie télécom comme France Télécom à titre d'exemple. Mais en  réalité, les choses se sont détériorées d'année en année et la nostalgie des PTT fait sentir. Sans téléphone, donc sans internent malgré les réclamations et les interventions. Dans le chapitre des malheurs, Algérie télécom a envoyé des équipes de réparation  au bâtiment  nr 24 au de la nôtre la demi-tour 27. Donc, il faut aussi, en marge, un dossier pour rectifier cette erreur reproduite dans la facture du téléphone.

Enfin, puisque un malheur ne vient jamais seul, le samedi 6 décembre 2014, en prenant trois jeunes sportifs de la commune de Beni-Bechir vers la rentrée de Skikda, ils ont profité  de ma compréhension  pour qu'ils me piquent le téléphone portable  issu de la dernière technologie la vraie cette fois ci.

 

                        .........................
 
Edito
(Edito du  mois de novembre 2014) 

 

1-picture1.gif

1 Novembre 1954 - 1 novembre 2014

60 ans après.

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 De point de vue organisationnel, les choses ont été claires : la révolution a été dirigée par un conseil national de la révolution algérienne (CNRA) et un Comité de Coordination et d'exécution crée en 1956 et remplacé en 1958 par le GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne) et ce, jusqu'au 1962. Il faut dire aussi, que l'armée de libération nationale était dirigée par une Etat-major qui devait appliquer les décisions du gouvernement, mais forte de sa puissance les choses ne marchaient pas comme il le fallait. Comparativement avec la révolution palestinienne que sa spécificité la laisser diriger par des structures hybrides, la révolution algérienne a sur profiter de son expérience mais malheureusement on suit pas cette clarté dans la gestion de l'Algérie post-indépendance. Après 60 ans, l'organisation politique du pays nécessite une révision profonde.

 

 

                        .........................

Edito

(Edito du u mois d'octobre 2014)

Attention, c'est le mois d'octobre!

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 Octobre, c'est le mois des révolutions : En Russie, c'était la révolution bolchevique en 1917 et en Algérie, c'était les évènements du 8 octobre 1988 qui ont bouleversé la vie politique en Algérie. Mais loin des révolutions, voyant les choses d'un œil objectif :

A Skikda, le travail est lancé pour bitumer les routes et on délocalise les habitants des constructions précaires à Bouabaz;

En Algérie, l'Instance de Concertation et du Suivi (ICS) regroupant l'opposition ne baisse pas les bras pour une période transitaire en Algérie, à part ça comme on dit chez nous tout va bien sauf la sécheresse qui frappe notre pays;

Dans le reste du monde, ce sont les pays modernes  (USA, France et autres) et les pays rétrogrades (Arabie Saoudite, Emirats, Qatar) qui  luttent ensemble contre leur création  DAASH (Etat Islamique)!

 

                        .........................           

 

 

 

Edito
  
 
C'est la rentrée, mais c'est toujours l'été!

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 C'est la rentrée  après un été mouvementé en politique chez nous et ailleurs. En Algérie, une opposition toujours présente sur la scène politique dont le collège des anciens Chefs de Gouvernements qui ont reçu dans leur manifestation d'université d'été Abdelaziz Belkhadem mais qui va être présent après son limogeage du poste de Ministre d'Etat et Conseiller Spécial du Président de la République ; en France, c'est un changement du gouvernement après une crise au sein de l'établishement socialiste; en Palestine la Résistance a résisté et ce, malgré l'apocalypse aui a frappé Gaza ; enfin, ailleurs dans le monde arabe c'est l'extrémise que l'Arabie Saoudite a crée et veut le combattre qui le maitre de la situation.

C'est toujours l'été, d'ailleurs les storasiens, les Skikdis et les riverains du  sud méditerranée qui comment à profiter de la mer au mois de septembre. Certes, ils vont trouver des plages sales, mais la nature est disposer à mettre de l'ordre au son sein. Donc, pour les gens qui n'ont pas bénéficié de leur congé, qu'ils profitent de l'été indien et doublent l'"effort pour un retour au naturel de notre nature. On dispose d'un beau pays, qu'on doit le protéger et en profiter.

 

 

 .............................................................

 

 

(Edito du u mois de Septembre- 2014

 
 
Si, c'était....  ! 

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 Si c'était les palestiniens qui tuent les civils israéliens et les israéliens tuent des militaires palestiniens, on va bouleverser la marche du monde pour condamner ces palestiniens, mais puisque ce sont les israéliens qui tuent des milliers de civiles de Gaza dont des enfants et des femmes le chose devient évidente. D'ailleurs, en pleine guerre on est surtout dérangé sur le sort du soldant prisonnier par les  Brigades Azzedine El Kasem de Hamas.

Le silence est de mise chez les pays arabes surtout ceux de l'orient, les pays du Maghreb ont riposté au moins et on cite la position de la Tunisie suivie de celle de l'Algérie où une solidarité morale et politique sans précédent a touché l'ensemble du pays dont la classe politique où le gouvernement était là la tête d'un silence de  cinq (5) minutes  à travers l'Algérie et ce, le  jeudi 31 juillet 2014. On parle aussi, d'un appui financier pour faire face à cette tragédie.

Enfin, si c'était le contraire, on ne peut même pas rédiger cet Edito et se cacher derrière l'anonymat.

Photo du gouvernement algérien observant 5 minutes de silence pour les âmes de Gaza.

 

 .............................................................

 

(Edito du u mois d’Août- 2014)

 
Ramadan en plein été  ! 

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

Une discipline de fer chez les musulmans  à travers  des journées longues en plein été sans manger et sans boire. Il s'agit d'un comportement général de toutes les générations et il est rare de voir  des gens qui perturbent cette façon de voir. Aussi, ce comportement spirituel n'est pas suivi par des règles à la hauteur de cet engagement. Des pratiques contraires à ces valeurs sont devenus monnaie courante à travers un changement dans le comportement dont les programmes de télévisions arabes qui consacrent à ce mois sacré des  présentations osés. Le travail qui est fondement essentiel dans notre religion est délaissé au profit d'un chômage déguisé et enfin, l'hygiène qui perd le terrain du matin au soir. 

N'oublions pas en Algérie, les pauvres, des milliers de syriens réfugiés ainsi que des colonnes de maliens jetés dans nos villes et villages. Le  Ramadan, c'est aussi un partage et un regard à autrui.

 ............................................................. 

 

(Edito du u mois de  juillet - Ramadan- 2014)
 A Skikda et ailleurs ! 

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

A Skikda un nouveau maire est en place après la démission de l'ancien. Le nouveau a promis que Skikda revienne et prenne sa place des années 1970 ( la plus propre ville d'Algérie). Avec la Maire démissionnaire, la ville s'est transformée à un grand village voire un grand douar. Dans les années passées, on faisant semblant de mener des travaux à l'approche de la saison estivale, mais cette année plus rien et en se comparant avec Annaba, la ville a pris un nouveau visage malgré le bricolage constaté par toute le monde.

Ailleurs, la sécurité nationale algérienne est devant un grand défi: toutes les frontières d'Algérie est sous tension. Le Maroc, continue de nous mener une guerre passive avec des centaines de drogue envoyées dans nos villes et villages; le reste l'instabilité politique et sécuritaire  est présente sur tous les fronts. Un effort considérable est menée par les forces armées algériennes et une stabilité politique et sociale est très demandée.

Dans le monde arabe, une stabilité de façade au Maroc et en Mauritanie; la Tunisie est toujours dans la période transitaire en dépit de l'adoption de la constitution; la Libye est entre la légitimité et des militaires qui veulent prendre le pouvoir an nom de "l'honneur"; en Egypte, c'est le choix de la force qui prime; le Liban est sans président depuis le 25 mai 2014; la Syrie est en pleine guerre avec les terroristes du monde; les autres pays arabes rien de spécial à mentionner.

Bonne chance pour les élèves qui passent leurs examens et bonnes vacances pour les autres.

 

 ............................................................. 

 

(Edito du u mois de  juin 2014)

 On est en plein été ! 

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

 

Comme pour l'édito du mois d'avril 2014 en parlant du printemps, ici j'aborde aussi l'été au sens propre du mot avec le soleil qui nous donne toujours plaisir de profiter de la vie (d'ailleurs, nous les méditerranéens de la rive sud , on en profite toute l'année), les plages, la nature mais aussi les métropoles avec tous les aspects positifs, mais je dois pas aussi occulter l'été au sens figuré du terme où l'opposition en Algérie s'organise  pour dire non aux retombées des élections présidentielles du 17 avril 2014 avec un  Président sortant QUI continue à gouverner malgré les 49% des absentéistes et une fraude plus au moins indirecte par les moyens utilisés pour candidat sortant selon toujours les dires de cette opposition hétérogène. Enfin, je pense que les partisans de Monsieur Abdelaziz  Bouteflikha Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire (on est les seuls au monde qui continue à utiliser la démocratique populaire et la constituions prochaine devrait éliminer cette  définition, pour  utiliser que République Algérienne) vont nous dire, il faut profiter de l'été avec le Président où la stabilité  et la Sécurité règne dans tout le littora mais aussi dans tout le pays.! Profitons- en !

 

 

 .............................................................

 

(Edito du u mois de  mai 2014)
Quai...Le début du printemps dans la Zone Humide Guerbaz-Sanhadja (Skikda)

Un nouveau printemps pour l'Algérie

Par Abdeslam Benlarbi

(Safir)

De but en blanc, je signale que je parle du printemps lié aux quatre saisons et non au printemps berbère où  jadis un soulèvement en Kabylie  a mis devant tout le monde le problème de l'entité nationale  et surtout de l'un de ses composantes l'amazighité, comme je ne vise pas par printemps le printemps arabe où des pays ont su profité comme le cas de la Tunisie pour sortir d'une dictature vers un régime nouveau basé sur l'ouverture; d'autres se trouvant dans un tunnel le cas de l'Egypte  comme je ne par pas du printemps algérien où des élections présidentielles seront organisées le 17 avril 2014 entre un Président sortant confronté  à des problèmes de santé très sérieux et cinq(5) autres candidats, mais avec des voix qui demandent tout simplement le boycott de ces élections.

Attention, je parle du printemps lié à la nature, où  les gens n'en profitent plus sauf pour les animaux qui préfèrent  cet espace abandonné par l'homme.

Après un hiver pluvieux, Skikda et Annaba offrent un panorama naturel et un printemps exceptionnel que peu de gens apprécient ses couleurs, ses odeurs et surtout et ses amoureux.

 

 ............................................................. 

 

(Edito du u mois de avril 2014)
1-picture1.gif

Un 4ème mondat et plusieurs intérrogations

Par Abdeslam Benlarbi

Contrairement aux précédentes élections présidentielles en Algérie, les élections prochaines prévues le 17 avril 2014 soulèvent des interrogations sur ce rendez-vous capital pour la vie de la nation, mais aussi elles posent des questions fondamentales sur ce virage historique où le devenir de cette même nation peut basculer vers un avenir incertain. Dans ce contexte, on parle surtout d'une candidature qui représente tous les atouts de la réussite mais aussi, et pour la première fois, les atouts d'un désordre représenté par un certain mécontentement lié surtout sur l'état de santé du président candidat en l' occurrence Abdelaziz Bouteflikha.

Sans aller loin de notre analyse, l'Algérie n'arrive plus à trouver son équilibre entre la fidélité envers ses hommes et les revendications légitimes d'un peuple en pleine mutation représenté par une jeunesse pleine d’ambition pour un avenir plus certain!

(Edito du mois de mars 2014)

 .............................................................

Edito du mois de Février 2014

Février 2006- Février 2014

" Le blog srigina fête ses 8 ans "

Par Abdeslam Benlarbi

 

On a vecu les années passées une évolution sans précédente et très rapide en matière de l'informatique et la communucation en générél. En effet, une généralisation de l'outil informatique a perturbé la  vie des sociètés même celles conservatrices en la matière. Au niveau des personnes, les uns ont gagné beaucoup ont perdu grâce à cette liaison scientifique mais qui contient au son sein des risques. Le blog " cap de fer" devenu " srigina" est l'émanation de cette mutation mais qui dure apèrs  huit (8) ans en dépit de la disparaition des autres blogs nés en 2006 . Né le 28 février 2006, il continue son expédition au profit de tous ses amis.

Enfin, malgré le facebook qui a rentré dans  la majorité de nos foyers , quelques sites et blogs résistent toujours et s'accomode avec cette évolution. Grand Merci pour les amis de srigina et bon vent.

................................................................

Edito du mois de janvier 2014

Par Abdeslam Benlarbi

De fil en aiguille et d'année en année la vie continue. Certes des bouleversements frappent notre vie, mais essayons d'êtres calmes et lucides, la vie actuelle malgré sa complexité offre plus de conforts et d'opportunités. Demain on va parler et on regrette cette phase de notre et on va se dire jadis la vie était belle, mais c'est toujours le passé est plus beau malgré son côté difficile.

Osons, et prendrons le soin de vire, malgré les difficultés des uns et des autres !

Commenter cet article